Jump to content
О фейках и дезинформации Read more... ×
Sign in to follow this  
Ugolin

Bal Musette

Recommended Posts

Hélène Ségara & Joe Dassin - Et si tu n'existais pas
 

 

Et si tu n'existais pas

Et si tu n'existais pas,
Dis-moi pourquoi j'existerais.
Pour traîner dans un monde sans toi,
Sans espoir et sans regrets.

Et si tu n'existais pas,
J'essaierais d'inventer l'amour,
Comme un peintre qui voit sous ses doigts
Naître les couleurs du jour.
Et qui n'en revient pas.

Et si tu n'existais pas,
Dis-moi pour qui j'existerais.
Des passantes endormies dans mes bras
Que je n'aimerais jamais.

Et si tu n'existais pas,
Je ne serais qu'un point de plus
Dans ce monde qui vient et qui va,
Je me sentirais perdu,
J'aurais besoin de toi.

Et si tu n'existais pas,
Dis-moi comment j'existerais.
Je pourrais faire semblant d'être moi,
Mais je ne serais pas vrai.

Et si tu n'existais pas,
Je crois que je l'aurais trouvé,
Le secret de la vie, le pourquoi,
Simplement pour te créer
Et pour te regarder.

 

Edited by Ugolin
  • Thanks (+1) 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Stromae - Formidable
 

 


Formidable

Formidable, formidable
Tu étais formidable, j'étais fort minable
Nous étions formidables
Formidable
Tu étais formidable, j'étais fort minable
Nous étions formidables

Eh bébé, oups, mademoiselle
J'vais pas vous draguer, promis juré
J'suis célibataire et depuis hier putain
J'peux pas faire d'enfant mais bon c'est pas
Eh reviens !
5 minutes quoi, j't'ai pas insulté, j'suis poli, courtois
Et un peu fort bourré et pour les mecs comme moi
Vous avez autre chose à faire, vous m'auriez vu hier
Où j'étais

Formidable, formidable
Tu étais formidable, j'étais fort minable
Nous étions formidables
Formidable
Tu étais formidable, j'étais fort minable
Nous étions formidables

Eh tu t'es regardé, tu t'crois beau
Parce que tu t'es marié
Mais c'est qu'un anneau mec, t'emballes pas
Elle va t'larguer comme elles le font chaque fois
Et puis l'autre fille tu lui en as parlé ?
Si tu veux je lui dis comme ça c'est réglé
Et au p'tit aussi, enfin si vous en avez
Attends 3 ans, 7 ans et là vous verrez
Si c'est..

Formidable, formidable
Tu étais formidable, j'étais fort minable
Nous étions formidables
Formidable
Tu étais formidable, j'étais fort minable
Nous étions formidables

Et petite, oh pardon, petit
Tu sais dans la vie y'a ni méchant ni gentil
Si maman est chiante c'est qu'elle a peur d'être mamie
Si papa trompe maman c'est parce que maman vieillit,
Tiens, pourquoi t'es tout rouge? Ben reviens gamin
Et qu'est-ce que vous avez tous,
À me regarder comme un singe ? Vous
Ah oui vous êtes saints, vous
Bande de macaques !
Donnez-moi un bébé singe, il sera

Formidable, formidable
Tu étais formidable, j'étais fort minable
Nous étions formidables
Formidable
Tu étais formidable, j'étais fort minable
Nous étions formidables

 

Edited by Ugolin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Michael Bublé & Rod Stewart - Winter wonderland (2012)
 



Rod Stewart - Silent night (live at Stirling Castle) 2012
 



Rod Stewart And Ella Fitzgerald - What Are You Doing New Year's...
 



Rod Stewart Have Yourself A Merry Little Christmas

 

 

Edited by Ugolin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Paul McCartney "The Christmas Song (Chestnuts Roasting On An Open Fire)"
 

 

"The Christmas Song (Chestnuts Roasting On An Open Fire)"

Chestnuts roasting on an open fire
Jack Frost nipping at your nose
Yuletide carols being sung by a choir
And folks dressed up like Eskimos
Everybody knows a turkey and some mistletoe
Help to make the season bright
Tiny tots with their eyes all aglow
Will find it hard to sleep tonight

They know that Santa's on his way
He's loaded lots of toys and goodies on his sleigh
And every mother's child is gonna spy
To see if reindeer really know how to fly

So I'm offering this simple phrase
To kids from one to ninety-two
Although it's been said many times, many ways
Merry Christmas to you

So I'm offering this simple phrase
To kids from one to ninety-two
Although it's been said many times, many ways
Merry Christmas
Merry Christmas
Merry Christmas to you

 

 

 

Edited by Ugolin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vanessa Paradis & Suzanne Vega - Blowin' In The Wind
 

 


Blowin' In The Wind
How many roads must a man walk down
Before you call him a man?
Yes, 'n' how many seas must a white dove sail
Before she sleeps in the sand?
Yes, 'n' how many times must the cannon balls fly
Before they're forever banned?
The answer, my friend, is blowin' in the wind,
The answer is blowin' in the wind.

How many times must a man look up
Before he can see the sky?
Yes, 'n' how many ears must one man have
Before he can hear people cry?
Yes, 'n' how many deaths will it take till he knows
That too many people have died?
The answer, my friend, is blowin' in the wind,
The answer is blowin' in the wind.

How many years can a mountain exist
Before it's washed to the sea?
Yes, 'n' how many years can some people exist
Before they're allowed to be free?
Yes, 'n' how many times can a man turn his head,
Pretending he just doesn't see?
The answer, my friend, is blowin' in the wind,
The answer is blowin' in the wind.

 

 

 

Edited by Ugolin

Share this post


Link to post
Share on other sites

They Can't Take That Away From Me

Jane Monheit & John Pizzarelli
 

 

"They Can't Take That Away From Me"

There are many, many crazy things
That will keep me loving you,
And with your permission
May I list a few?

The way you wear your hat.
The way you sip your tea.
The memory of all that -
No, no - they can't take that away from me.

The way your smile just beams.
The way you sing off-key.
The way you haunt my dreams.
No, no - they can't take that away from me.

We may never, never meet again
On that bumpy road to love
Still I'll always,
Always keep the memory of...

The way you hold your knife (do-do-do-do do-do).
The way we danced until three.
The way you've changed my life.
No, no - they can't take that away from me.
No, they can't take that away from me.

 

Edited by Ugolin

Share this post


Link to post
Share on other sites

ZAZ - "PARIS SERA TOUJOURS PARIS"

 

 

Paris Sera Toujours Paris

Par précaution on a beau mettre
Des croisillons à nos fenêtres
Passer au bleu nos devantures
Et jusqu'aux pneus de nos voitures
Désentoiler tous nos musées
Chambouler les Champs Elysées
Emmailloter de terre battue
Toutes les beautés de nos statues
Voiler le soir les réverbères
Plonger dans le noir la ville lumière

Paris sera toujours Paris !
La plus belle ville du monde
Malgré l'obscurité profonde
Son éclat ne peut être assombri
Paris sera toujours Paris !
Plus on réduit son éclairage
Plus on voit briller son courage
Plus on voit briller son esprit
Paris sera toujours Paris !

Pour qu'à ce bruit chacun s'entraîne
On peut la nuit jouer d'la sirène
Nous contraindre à faire le zouave
En pyjama dans notre cave
On aura beau par des ukases
Nous couper l'veau et même le jazz
Nous imposer le masque à gaz
Des mots croisés à quatre cases
Nous obliger dans nos demeures
A nous coucher tous à onze heures

Paris sera toujours Paris !
La plus belle ville du monde
Et quand les restrictions abondent
Gentiment il en prend son parti
Paris sera toujours Paris !
On a beau réduire son essence
On n'réduira pas sa confiance
Sa bonne humeur et son esprit
Paris sera toujours Paris !

Bien que ma foi, depuis octobre
Les robes soient beaucoup plus sobres
Qu'il y ait moins d'fleurs et moins d'aigrettes
Que les couleurs soient plus discrètes
Bien qu'aux galas on élimine
Les chinchillas et les hermines
Que les bijoux pleins de décence
Brillent surtout par leur absence
Que la beauté soit moins voyante
Moins effrontée moins provocante...

Paris sera toujours Paris !
La plus belle ville du monde
Même quand au loin le canon gronde
Sa tenue est encore plus jolie...
Paris sera toujours Paris !
On peut limiter ses dépenses,
Sa distinction son élégance
N'en ont alors que plus de prix
Paris sera toujours Paris !

 

Edited by Ugolin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Gregory Turpin - Douce Nuit, Sainte Nuit
 

 

Douce nuit, sainte nuit !
Dans les cieux ! L'astre luit.
Le mystère annoncé s'accomplit
Cet enfant sur la paille endormi,
C'est l'amour infini ! x2

Saint enfant, doux agneau !
Qu'il est grand ! Qu'il est beau !
Entendez résonner les pipeaux
Des bergers conduisant leurs troupeaux
Vers son humble berceau ! x2

C'est vers nous qu'il accourt,
En un don sans retour !

De ce monde ignorant de l'amour,
Où commence aujourd'hui son séjour,
Qu'il soit Roi pour toujours ! x2

Quel accueil pour un Roi !
Point d'abri, point de toit !
Dans sa crèche il grelotte de froid
O pécheur, sans attendre la croix,
Jésus souffre pour toi ! x2

Paix à tous ! Gloire au ciel !
Gloire au sein maternel,
Qui pour nous, en ce jour de Noël,
Enfanta le Sauveur éternel,
Qu'attendait Israël ! x2



Nolwenn Leroy - Douce Nuit
 

 

Edited by Ugolin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Eric Clapton - Autumn Leaves ("Clapton", 2010)

 

 

 

 

 

Drift by the window

The autumn leaves

Of red and gold

 

I see your lips

The summer kisses

The sunburned hands

I used to hold

 

Since you went away

The days grow long

And soon I?ll hear

Old winter?s song

 

But I miss you most of all

My darling

When autumn leaves

Start to fall

 

 

Edited by Ugolin

Share this post


Link to post
Share on other sites

ZAZ - "Sous le ciel de Paris" 

 

 

 

 

 

Sous Le Ciel De Paris
Sous le ciel de Paris
S'envole une chanson
Hum Hum
Elle est née d'aujourd'hui
Dans le cur d'un garçon
Sous le ciel de Paris
Marchent des amoureux
Hum Hum
Leur bonheur se construit
Sur un air fait pour eux

Sous le pont de Bercy
Un philosophe assis
Deux musiciens quelques badauds
Puis les gens par milliers
Sous le ciel de Paris
Jusqu'au soir vont chanter
Hum Hum
L'hymne d'un peuple épris
De sa vieille cité

Près de Notre Dame
Parfois couve un drame
Oui mais à Paname
Tout peut s'arranger
Quelques rayons
Du ciel d'été
L'accordéon
D'un marinier
L'espoir fleurit
Au ciel de Paris

Sous le ciel de Paris
Coule un fleuve joyeux
Hum Hum
Il endort dans la nuit
Les clochards et les gueux
Sous le ciel de Paris
Les oiseaux du Bon Dieu
Hum Hum
Viennent du monde entier
Pour bavarder entre eux

Et le ciel de Paris
A son secret pour lui
Depuis vingt siècles il est épris
De notre Ile Saint Louis
Quand elle lui sourit
Il met son habit bleu
Hum Hum
Quand il pleut sur Paris
C'est qu'il est malheureux
Quand il est trop jaloux
De ses millions d'amants
Hum Hum
Il fait gronder sur nous
Son tonnerr' éclatant
Mais le ciel de Paris
N'est pas longtemps cruel
Hum Hum
Pour se fair' pardonner
Il offre un arc en ciel

Edited by Ugolin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Renaud - "Mistral gagnant" *

 

 

 

Mistral Gagnant - Coeur de Pirate, Jean-louis Aubert et Bénabar...

 

 

 

 

 

Mistral gagnant

À m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder les gens tant qu'y en a
Te parler du bon temps
qu'est mort ou qui reviendra
En serrant dans ma main tes petits doigts
Pis donner à bouffer à des pigeons idiots
Leur filer des coups d'pieds pour de faux
Et entendre ton rire
qui lézarde les murs
Qui sait surtout guérir mes blessures
Te raconter un peu
comment j'étais mino
Les bonbecs fabuleux
qu'on piquait chez l'marchand
Car-en-sac et Minto,
caramel à un franc
Et les mistrals gagnants

À remarcher sous la pluie
cinq minutes avec toi
Et regarder la vie tant qu'y en a
Te raconter la Terre en te bouffant des yeux
Te parler de ta mère un petit peu
Et sauter dans les flaques
pour la faire râler
Bousiller nos godasses et se marrer
Et entendre ton rire comme on entend la mer
S'arrêter, repartir en arrière
Te raconter surtout les carambars d'antan
et les cocos bohères
Et les vrais roudoudous
qui nous coupaient les lèvres
Et nous niquaient les dents
Et les mistrals gagnants

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder le soleil qui s'en va
Te parler du bon temps
qu'est mort et je m'en fous
Te dire que les méchants c'est pas nous
Que si moi je suis barge,
ce n'est que de tes yeux
Car ils ont l'avantage
d'être deux
Et entendre ton rire s'envoler aussi haut
Que s'envolent les cris des oiseaux
Te raconter enfin
qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer même si le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants
Et les mistrals gagnants

 

 

"Выигрышный мистраль" ("мистраль ганьян", mistral gagnant) - это конфеты, которые поштучно продавались в послевоенной Франции. Внутри фантиков примерно половины из них была изображена картинка, дававшая право на бесплатное получение второй такой же конфеты. Теоретически за цену одной конфеты (1 инфляционный "алюминиевый" франк, гроши по тем временам) можно было наесться ими до отвала.

Edited by Ugolin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Провоцируешь. Не та у мну сеть, чтоб всё это прослушать. А хоцца

Впечатление от последней деффки портит тату на руке.

Edited by деревенщина

Share this post


Link to post
Share on other sites

BORIS VIAN "JE BOIS"

 

 

 

 

 

JE BOIS

 

Je bois systématiquement

Pour oublier les amis de ma femme

Je bois systématiquement

Pour oublier tous mes emmerdements

 

Je bois n'importe quel jaja

Pourvu qu'il fasse ses douze degrés cinq

Je bois la pire des vinasses

C'est dégueulasse mais ça fait passer l'temps

 

La vie est-elle tellement marrante

La vie est-elle tellement vivante

Je pose ces deux questions

La vie vaut-elle d'être vécue

 

L'amour vaut-il qu'on soit cocu

Je pose ces deux questions

Auxquelles personne ne répond

 

Et je bois systématiquement

Pour oublier le prochain jour du terme

Je bois systématiquement

Pour oublier que je n'ai plus vingt ans

 

Je bois sans y prendre plaisir

Pour être saoul

Pour ne plus voir ma gueule

Je bois dès que j'ai des loisirs

Pour pas me dire qu'il faudrait en finir.

 

Edited by Ugolin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vanessa Paradis - Station Quatre Septembre

 

 

 

 

 

 

Station Quatre Septembre

 

On s'est connus un matin station quatre septembre

Reconnus dès le lendemain pour aller boire un café ensemble

On en a fait du chemin, du moins il me semble

Depuis le premier verre de vin au dernier baiser sans la langue

On a connu les arrières cours, les frimas de décembre

Les ingénues qui portent court, qui font du pied aux pieds-tendres

Les nuits moites allongé sur le coco et la cendre

Le vin chenu, la misère nue mais quel bonheur ensemble

 

Même au siècle prochain j'en parlerai encore

Même au siècle prochain j'en parlerai encore

Même au siècle prochain j'en pleurerai encore

Même au siècle prochain j'en pleurerai encore

 

On s'est perdus un matin station quatre septembre

Eperdus, ivres de ce vin qui vous fait les yeux en amandes

On a rasé quelques murs, toi levé quelque jambes

Une pensée bien saugrenue, dire adieu à ces grands ensembles

Adieu nuits tendres, adieu caresses, adieu lait à l'amande

Adieu relative allégresse de prendre un café ensemble

 

Même au siècle prochain j'en parlerai encore

Même au siècle prochain j'en parlerai encore

Même au siècle prochain j'en pleurerai encore

Même au siècle prochain j'en pleurerai encore

J'en pleurerai encore

 

Même au siècle prochain j'en parlerai encore

Même au siècle prochain j'en parlerai encore

Même au siècle prochain j'en pleurerai encore

Même au siècle prochain j'en pleurerai encore

J'en pleurerai encore

 

Edited by Ugolin

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ugolin сказал(а) В 08.12.2011 в 10:24:

Nolwenn Leroy

"Tri Martolod"

 

 

 

 

 

Tri martolod (Три моряка)

 

Tri martolod yaouank tra la la la digatra

Tri martolod yaouank o vonet da veajiñ

O vonet da veajiñ ge, o vonet da veajiñ

 

Gant ‘n avel bet kaset tra la la la digatra

Gant ‘n avel bet kaset betek an Douar-Nevez

Betek an Douar-Nevez ge, betek an Douar-Nevez

 

E-kichen Meilh-ar-Wern tra la la la digatra

E-kichen Meilh-ar-Wern o deus moulhet o eorioù

O deus mouilhet o eorioù ge, o deus mouilhet o eorioù

 

Hag e-barzh ar veilh-se tra la la la digatra

Hag e-barzh ar veilh-se e oa ur servijourez

E oa ur servijouirez ge, e oa ur servijourez

 

Hag e c’houlenn ganin tra la la la digatra

Hag e c’houlenn ganin pelec’h hor boa konesañs

Pelec’h hor boa konesañs ge, pelec’h hor boa konesañs

 

E Naoned er marc’had tra la la la digatra

E Naoned er marc’had hor boa choazet ur walenn

Hor boa choazet ur walenn ge, hor boa choazet ur walenn

 

 

Бретонский язык

Хорошая история об эмиграции в Канаду.  :sarcastic:

Edited by Ugolin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Guy Béart "La vérité"

 

 

 

 

LA VÉRITÉ

 

Le premier qui dit se trouve toujours sacrifié

D'abord on le tue

Puis on s'habitue

On lui coupe la langue on le dit fou à lier

Après sans problèmes

Parle le deuxième

Le premier qui dit la vérité

Il doit être exécuté.

 

J'affirme que l'on m'a proposé beaucoup d'argent

Pour vendre mes chances

Dans le Tour de France

Le Tour est un spectacle et plaît à beaucoup de gens

Et dans le spectacle

Y a pas de miracle

Le coureur a dit la vérité

Il doit être exécuté.

 

A Chicago un journaliste est mort dans la rue

Il fera silence

Sur tout ce qu'il pense

Pauvre Président tous tes témoins ont disparu

En choeur ils se taisent

Ils sont morts les treize

Le témoin a dit la vérité

Il doit être exécuté.

 

Le monde doit s'enivrer de discours pas de vin

Rester dans la ligne

Suivre les consignes

A Moscou un poète à l'Union des écrivains

Souffle dans la soupe

 

Où mange le groupe.

Le poète a dit la vérité

Il doit être exécuté.

 

Combien d'hommes disparus qui un jour ont dit non

Dans la mort propice

Leurs corps s'évanouissent

On se souvient ni de leurs yeux ni de leur nom

Leurs mots qui demeurent

Chantent "juste" à l'heure.

L'inconnu a dit la vérité

Il doit être exécuté.

 

Un jeune homme à cheveux longs grimpait le Golgotha

La foule sans tête

Etait à la fête

Pilate a raison de ne pas tirer dans le tas

C'est plus juste en somme

D'abattre un seul homme.

Ce jeune homme a dit la vérité

Il doit être exécuté.

 

Ce soir avec vous j'ai enfreint la règle du jeu

J'ai enfreint la règle

Des moineaux, des aigles

Vous avez très peur pour moi car vous savez que je

Risque vos murmures

Vos tomates mûres

Ma chanson a dit la vérité

Vous allez m'exécuter

Ma chanson a dit la vérité

Vous allez m'exécuter

 

 

 

Juliette Gréco et Guy Béart "Il n'y a plus d'après" 

 

 

 

Il n'y a plus d'après

 

Maintenant que tu vis

A l'autre bout d'Paris

Quand tu veux changer d'âge

Tu t'offres un long voyage

Tu viens me dire bonjour

Au coin d'la rue Dufour

Tu viens me visiter

A Saint-Germain-des-Prés

 

Il n'y a plus d'après

A Saint-Germain-des-Prés

Plus d'après-demain

Plus d'après-midi

Il n'y a qu'aujourd'hui

Quand je te reverrai

A Saint-Germain-des-Prés

Ce n'sera plus toi

Ce n'sera plus moi

Il n'y a plus d'autrefois

 

Tu me dis "Comme tout change!"

Les rues te semblent étranges

Même les cafés-crème

N'ont plus le goût qu'tu aimes

C'est que tu es une autre

C'est que je suis un autre

Nous sommes étrangers

A Saint-Germain-des-Prés

 

Il n'y a plus d'après

Edited by Ugolin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Leny Escudero "Ballade à Sylvie "

 

 

 

 

 

Ballade à Sylvie

 

Paroles et musique: Lény Escudéro 1962

 

{Refrain:}

J'ai perdu mon âme

En perdant Sylvie

J'ai perdu mon âme

En perdant ma mie.

 

Ah, qu'elle me revienne

J'oublierai le temps

Le temps de mes peines

Et tous mes tourments

 

Moi, je te pardonne

Et si tu voulais

Un jour de l'automne

Tu me reviendrais

 

J'ai perdu mon âme

Quand j'ai perdu son amour

Et moi pauvre diable

Je l'aime toujours.

 

{au Refrain}

 

Par un soir d'automne

Elle est arrivée

Elle m'a dit: "Pardonne!"

Et j'ai pardonné

 

Mais malgré moi-même

Tout au fond de moi

Etait née la haine

Qui dictait sa loi.

 

Elle est devant ma porte

Son regard caressant le mien

Là mon âme est morte

Dans le creux de ma main.

 

 

Edited by Ugolin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve

 

 

 

 

 

 

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve 

 

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve 
Que le ciel azuré ne vire au mauve 
Penser ou passer à autre chose, 
Vaudrait mieux 

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve 
Se dire qu'il y a over the rainbow 
Toujours plus haut le soleil above, radieux 

Croire aux cieux croire aux dieux 
Même quand tout nous semble odieux 
Que notre cœur est mis à sang et à feu 

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve 
Comme une petite souris dans un coin d'alcôve 
Apercevoir le bout de sa queue rose 
Ses yeux fiévreux 

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve 
Se dire qu'il y a over the rainbow 
Toujours plus haut le soleil above, radieux 

Croire aux cieux croire aux dieux 
Même quand tout nous semble odieux 
Que notre cœur est mis à sang et à feu 

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve 
Avoir parfois envie de crier sauve 
Qui peut savoir jusqu'au fond des choses 
Est malheureux 

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve 
Se dire qu'il y a over the rainbow 
Toujours plus haut le soleil above, radieux 

Croire aux cieux croire aux dieux 
Même quand tout nous semble odieux 
Que notre cœur est mis à sang et à feu 

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve 
Dis-moi que tu m'aimes encore si tu l'oses 
J'aimerais que tu trouves autre chose de mieux 

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve 
Se dire qu'il y a over the rainbow 
Toujours plus haut le soleil above, radieux

 

 

Edited by Ugolin

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Karpatt - Dites Moi Tu

 

 

Dites Moi Tu

Parler n'est pas une chose simple
quand l'intimité est absente
si l'on se disait "tu" ma belle
cela me délierait la langue

si on s'connaissait un peu mieux
je vous dirais au singulier
si l'on était un peu plus proches
ce verbe je le conjuguerais

dîtes moi tu... je le ferai
dîtes moi tu... je vous tutoierai
dîtes moi tu... je le ferai
dîtes moi tu... je vous tutoierai... ... ...
et je vous tuerai

Vous avouer je n'ose pas
c'est le poids de la bienséance
un singulier pour un pluriel
le détail a son importance

D'un pronom trop impersonnel
accepteriez vous mes aveux
s'il résonnait à une personne
qui nous éloigne encore un peu


dîtes moi tu... je le ferai
dîtes moi tu... je vous tutoierai
dîtes moi tu... je le ferai
dîtes moi tu... je vous tutoierai... ... ...
et je vous tuerai

je vous vois le sourire aux lèvres
pensant à une coquetterie
destinée à vous étourdir
pour profiter de l'embellie

pourtant le courage m'a manqué
le dilemne a été fatal
j'suis resté avec mes aveux
pour une raison pronominale

dîtes moi tu... je le ferai
dîtes moi tu... je vous tutoierai
dîtes moi tu... je le ferai
dîtes moi tu... je vous tutoierai... ... ...
et je vous tuerai

 

Edited by Ugolin

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

 

 

Samba De Mon Coeur Qui Bat

Mon dieu que c'est lâche
Que c'est fâcheux
Quelle tragédie, quel tracas
Mon dieu que c'est vache
Mon amoureux est reparti là-bas
Mon dieu que c'est triste
Il m'aimait si peu
Moi je l'aimais tant je crois
Mon dieu tu t'en fiches
Toi tu n'as d'yeux
Que pour une autre que moi
Même si le temps passé
Je n'oublie pas

La samba
La samba des jours avec toi
La samba des jours avec toi
La samba de mon coeur qui bat

La samba
La samba des jours avec toi
La samba des jours avec toi
La samba de mon coeur qui bat
Samba de mon coeur qui bat

Mon dieu que c'est moche
C'est ennuyeux
Tu t'es joué de moi
Mon dieu que c'est cloche
De se dire adieu
Et Paris est si froid
Mon dieu si tu existes même un peu
Ramène-moi
Mon aquarelliste
Si vaniteux
Qui ne peignait que moi
Même si le temps passé
Je n'oublie pas
 

 

Edited by Ugolin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Michel Delpech "Pour un flirt"

 

 

 

La la la la la...
La la la la la...

Pour un flirt avec toi
Je ferais n'importe quoi
Pour un flirt avec toi
Je serais prêt à tout
Pour un simple rendez-vous
Pour un flirt avec toi

Pour un petit tour, un petit jour
Entre tes bras
Pour un petit tour, au petit jour
Entre tes draps

La la la la la...
La la la la la...

Je pourrais tout quitter
Quitte à faire démodé
Pour un flirt avec toi
Je pourrais me damner
Pour un seul baiser volé
Pour un flirt avec toi

Pour un petit tour, un petit jour
Entre tes bras
Pour un petit tour, au petit jour
Entre tes draps

La la la la la...
La la la la la...

Je ferais l'amoureux
Pour te câliner un peu
Pour un flirt avec toi
Je ferais des folies
Pour arriver dans ton lit
Pour un flirt avec toi

Pour un petit tour, un petit jour
Entre tes bras
Pour un petit tour, au petit jour
Entre tes draps

La la la la la...

La la la la la...

 

 

Michel Delpech - La fin du chemin

 

 

 

 

 

Voici la fin de mon chemin
Sur terre
Je suis à toi 
Accueille moi 
Mon père 

Voici mon âme
Séchez vos larmes
Mes frères 
Je m’en vais là
Ou brille la 
Lumière

Cher Tsar 
Ouvre tes bras
J’arrive 
Tu penses à moi 
Prépare moi la rive

Voici la fin de mon chemin
Sur terre
Je viens vers toi 
Accueille moi 
Mon père

Adieu la vie 
Mais je bénie
Ma chance
La vérité
L’éternité commence

Commence 
Commence

La vérité
L’éternité commence

 

Edited by Ugolin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yves Montand "À bicyclette"

 

 

 

 

 

A bicyclette

 

Quand on partait de bon matin 
Quand on partait sur les chemins 
A bicyclette 
Nous étions quelques bons copains 
Y avait Fernand y avait Firmin 
Y avait Francis et Sébastien 
Et puis Paulette 

On était tous amoureux d'elle 
On se sentait pousser des ailes 
A bicyclette 
Sur les petits chemins de terre 
On a souvent vécu l'enfer 
Pour ne pas mettre pied à terre 
Devant Paulette 
Faut dire qu'elle y mettait du cœur 
C'était la fille du facteur 
A bicyclette 
Et depuis qu'elle avait huit ans 
Elle avait fait en le suivant 
Tous les chemins environnants 
A bicyclette 

 

Quand on approchait la rivière 
On déposait dans les fougères 
Nos bicyclettes 
Puis on se roulait dans les champs 
Faisant naître un bouquet changeant 
De sauterelles, de papillons 
Et de rainettes 
Quand le soleil à l'horizon 
Profilait sur tous les buissons 
Nos silhouettes 
On revenait fourbus contents 
Le cœur un peu vague pourtant 
De n'être pas seul un instant 
Avec Paulette 

Prendre furtivement sa main 
Oublier un peu les copains 
La bicyclette 
On se disait c'est pour demain 
J'oserai, j'oserai demain 
Quand on ira sur les chemins 
A bicyclette

 

 

Edited by Ugolin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Sucettes / France Gall

 

 

Annie aime les sucettes,
Les sucettes à l'anis.
Les sucettes à l'anis d'Annie
Donnent à ses baisers
Un goût anisé.

Lorsque le sucre d'orge
Parfumé à l'anis
Coule dans la gorge d'Annie,
Elle est au paradis.

Pour quelques pennies,
Annie a ses sucettes à l'anis.
Elles ont la couleur de ses grands yeux,
La couleur des jours heureux.

Annie aime les sucettes,
Les sucettes à l'anis.
Les sucettes à l'anis d'Annie
Donnent à ses baisers
Un goût anisé

Lorsqu'elle a sur la langue
Que le petit bâton,
Elle prend ses jambes à son cou
Et retourne au drugstore.

Pour quelques pennies,
Annie a ses sucettes à l'anis.
Elles ont la couleur de ses grands yeux,
La couleur des jours heureux.

Lorsque le sucre d'orge
Parfumé à l'anis
Coule dans la gorge d'Annie,
Elle est au paradis.

 

Edited by Ugolin

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

Ce soir le vent qui frappe à ma porte
Me parle des amours mortes
Devant le feu qui s' éteint
Ce soir c'est une chanson d' automne
Dans la maison qui frissonne
Et je pense aux jours lointains

Que reste-t-il de nos amours
Que reste-t-il de ces beaux jours
Une photo, vieille photo
De ma jeunesse
Que reste-t-il des billets doux
Des mois d' avril, des rendez-vous
Un souvenir qui me poursuit
Sans cesse

Bonheur fané, cheveux au vent
Baisers volés, rêves mouvants
Que reste-t-il de tout cela
Dites-le-moi

Un petit village, un vieux clocher
Un paysage si bien caché
Et dans un nuage le cher visage
De mon passé

Les mots les mots tendres qu'on murmure
Les caresses les plus pures
Les serments au fond des bois
Les fleurs qu'on retrouve dans un livre
Dont le parfum vous enivre
Se sont envolés pourquoi?

Que reste-t-il de nos amours
Que reste-t-il de ces beaux jours
Une photo, vieille photo
De ma jeunesse
Que reste-t-il des billets doux
Des mois d' avril, des rendez-vous
Un souvenir qui me poursuit
Sans cesse

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Tombe la neige"  ... ""Pour un flirt avec toi""   ... 

Я учила французский, можно сказать, по этим песням. Уж сто лет в обед, забыто многое, ан нет. Подпеваю, и слова сами собой в голове возникают. И даже не знаю, на что "кинуться" :) 

 

Еще бы сюда "Petite Fleur" и "Vieille Barque"

 

Merci  beaucoup! 

  • Thanks (+1) 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite Fleur

 

 

 

Si les fleurs
Qui bordent les chemins
Se fanaient toutes demain
Je garderais au cœur

Celle qui
S'allumait dans tes yeux
Lorsque je t'aimais tant
Au pays merveilleux
De nos seize printemps
Petite fleur d'amour
Tu fleuriras toujours
Pour moi

Quand la vie
Par moment me trahit
Tu restes mon bonheur
Petite fleur

Sur mes vingt ans
Je m'arrête un moment
Pour respirer
Ce parfum que j'ai tant aimé

Dans mon cœur
Tu fleuriras toujours
Au grand jardin d'amour
Petite fleur...

 

 

  • Thanks (+1) 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

La vieille barque

 

 

 

Le vieux marin n'est plus
Et nul ne viendra le pleurer
Ni un ami, ni une femme...
Seule la vieille barque en bois
Comme une veuve est restée là
Couchée sur le flanc dans le sable

La vieille ancre rouillée
Les environs le lourd filet
Seuls témoins des joies et des larmes
Autant de souvenirs
De tous les jours qui dorment là
Dans le bois de la vieille barque

C'était avant que naisse le soleil
Qu'ils allaient courir la mer, tous les deux
N'ayant que les nuages,
Pour guider leurs voyages
Et les étoiles dans les cieux

Où sont les matins bleus ?
Les grands oiseaux jouant avec eux
À cache-cache au creux des vagues
Quand la barque et le marin
Regardaient naître ces matins
À l' heure où mouraient les étoiles

Le vieux marin n'est plus
La vieille barque est restée là
Elle attend sans doute une vague
Qui alors l'emportera
Pour lui faire faire ce jour-la
A son tour un dernier voyage

 

Edited by Ugolin
  • Thanks (+1) 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

Quelque chose de Tennessee

"A vous autres, hommes faibles et merveilleux
Qui mettez tant de grâce a vous retirer du jeu
Il faut qu'une main posée sur votre épaule
Vous pousse vers la vie, cette main tendre et légère"


On a tous quelque chose en nous de Tennessee
Cette volonté de prolonger la nuit
Ce désir fou de vivre une autre vie
Ce rêve en nous avec ses mots à lui

Quelque chose de Tennessee
Cette force qui nous pousse vers l'infini
Y a peu d'amour avec tell'ment d'envie
Si peu d'amour avec tell'ment de bruit
Quelque chose en nous de Tennessee

Ainsi vivait Tennessee

Le cœur en fièvre et le corps démoli
Avec cette formidable envie de vie
Ce rêve en nous c'était son cri à lui

Quelque chose de Tennessee
Comme une étoile qui s'éteint dans la nuit
A l'heure où d'autres s'aiment à la folie
Sans un éclat de voix et sans un bruit
Sans un seul amour, sans un seul ami

Ainsi disparut Tennessee
A certaines heures de la nuit
Quand le cœur de la ville s'est endormi
Il flotte un sentiment comme une envie
Ce rêve en nous, avec ses mots à lui

Quelque chose de Tennessee
Oh oui Tennessee
Y a quelque chose en nous de Tennessee...

 

  • Thanks (+1) 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Французов старых люблю беззаветно и в любых количествах  ))) 

 

А вот от  Zaz как-то быстро "устаю", не моё, она для меня "слишком". 

 

Спасибо, Ugolin ❣❣❣

  • Thanks (+1) 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Спойлер

Last Christmas

 

Last Christmas, I gave you my heart
But the very next day you gave it away
This year, to save me from tears
I'll give it to someone special

Last Christmas, I gave you my heart
But the very next day you gave it away
This year, to save me from tears
I'll give it to someone special

Once bitten and twice shy
I keep my distance
But you still catch my eye
Tell me, baby
Do you recognize me?
Well, it's been a year
It doesn't surprise me
(Merry Christmas!) I wrapped it up and sent it
With a note saying, "I love you, " I meant it
Now, I know what a fool I've been
But if you kissed me now
I know you'd fool me again

Last Christmas, I gave you my heart
But the very next day you gave it away
This year, to save me from tears
I'll give it to someone special

Last Christmas,…

 

 

  • Thanks (+1) 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Спойлер

 

Mon Dieu que j'en suis à mon aise
Quand ma mie est auprès de moi,
Tout doucement je la regarde,
Et je lui dis embrasse-moi.
Tout doucement je la regarde,
Et je lui dis embrasse-moi.

Comment veux-tu que je t'embrasse,
Tout le monde dit mal de toi,
On dit que tu pars pour l'armée,
Dans le Piémont servir le roi.
On dit que tu pars pour l'armée,
Dans le Piémont servir le roi.

Quand tu seras dans ces campagnes,
Tu n'y penseras plus à moi,
Tu penseras aux Italiennes,
Qui sont bien plus belles que moi.
Tu penseras aux Italiennes,
Qui sont bien plus belles que moi

Si fait, si fait, si fait ma belle,
J'y penserai toujours à toi,

Je m'en ferai faire une image,
Toute à la semblance de toi.
Je m'en ferai faire une image,
Toute à la semblance de toi.

Quand je serai à table boire,
A tous mes amis je dirai:
Chers camarades, venez voir,
Celle que mon cœur a tant aimée.
Chers camarades, venez voir,
Celle que mon cœur a tant aimée.

Je l'ai aimée, je l'aime encore,
Je l'aimerai tant que je vivrai,
Je l'aimerai quand j'serai mort,
Si c'est permis aux trépassés.
Je l'aimerai quand j'serai mort,
Si c'est permis aux trépassés.

Alors j'ai versé tant de larmes,
Que trois moulins en ont tourné,
Petits ruisseaux, grandes rivières,
Pendant trois jours ont débordé.
Petits ruisseaux, grandes rivières,
Pendant trois jours ont débordé

Mon Dieu que j'en suis à mon aise
Quand ma mie est auprès de moi,
Tout doucement je la regarde,
Et je lui dis embrasse-moi.
Tout doucement je la regarde,
Et je lui dis embrasse-moi.

 

 

  • Thanks (+1) 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Спойлер

Plus je t'embrasse...

Ta peau est douce comme celle d'un enfant
Elle a des parfums troublants
Ton baiser de mousse, plus chaud qu'un ciel d'été,
Me remplit d'exquises voluptés !

Plus je t'embrasse
Plus j'aime t'embrasser !
Plus je t'enlace
Plus j'aime t'enlacer !
Le temps qui passe
Ne peut rien y changer :
Mon cœur bat
Quand tu t'en vas,
Mais tout va bien
Quand tu reviens, car...

Plus je t'embrasse
Plus j'aime t'embrasser !
Je ne peux m'en lasser
Et j'en ai tellement envie
Que j'oublie tout dans la vie
C'est insensé
C'que j'aime t'embrasser !

La nuit je rêve de baisers profonds
Profonds et surtout très longs
Le jour qui se lève découvre le frisson
De mes lèvres posées sur ton front

Plus je t'embrasse
Plus j'aime t'embrasser !
Plus je t'enlace
Plus j'aime t'enlacer !
Le temps qui passe

 

 


Ne peut rien y changer :
Mon cœur bat
Quand tu t'en vas,
Mais tout va bien
Quand tu reviens, car...
Plus je t'embrasse
Plus j'aime t'embrasser !
Je ne peux m'en lasser
Et j'en ai tellement envie
Que j'oublie tout dans la vie
C'est insensé
C'que j'aime t'embrasser !

 

Edited by Ugolin
  • Thanks (+1) 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×